Selon les termes du Concile Vatican II (1962-1965), " la fin que les prêtres poursuivent dans leur ministère et dans leur vie, c'est de rendre gloire à Dieu le Père dans le Christ. Et cette gloire, c'est l'accueil, conscient, libre et reconnaissant, des hommes à l'œuvre de Dieu accomplie dans le Christ ; c'est le rayonnement de cette œuvre à travers toute leur vie " (Presbyterorum ordinis, n. 2).

La raison d'être du sacerdoce ministériel est donc d'aider les hommes à accueillir le Christ, et l'objectif du prêtre est de permettre à chacun de trouver sa vocation et de parvenir à la sainteté par l'exercice d'une vie bonne et heureuse. En d'autres termes, le sacerdoce ministériel est ordonné au service du sacerdoce baptismal de tout croyant. Le Catéchisme de l'Eglise catholique l'explique très clairement : " Le sacerdoce ministériel ou hiérarchique et le sacerdoce commun de tous les fidèles, bien que l'un et l'autre, chacun selon son mode propre, participent de l'unique sacerdoce du Christ, diffèrent cependant essentiellement, tout en étant ordonnés l'un à l'autre. En quel sens ? Alors que le sacerdoce commun des fidèles se réalise dans le déploiement de la grâce baptismale, vie de foi, d'espérance et de charité, vie selon l'Esprit, le sacerdoce ministériel est au service du sacerdoce commun, il est relatif au déploiement de la grâce baptismale de tous les chrétiens. Il est un des moyens par lesquels le Christ ne cesse de construire et de conduire son Eglise " (n. 1547).

On articule habituellement le ministère du prêtre autour de sa triple dimension prophétique, sacerdotale et royale. Le Christ en effet est par excellence prêtre, prophète et roi, et l'onction baptismale confère à tout croyant cette dignité. A sa façon, le ministre ordonné s'efforcera donc de tendre, selon le charisme et le caractère propre de sa vocation particulière, à une configuration toujours plus grande avec la personne de Jésus-Christ. Par l'annonce de la Bonne Nouvelle, l'enseignement et la prédication de l'Evangile, il déploiera la dimension prophétique de son sacerdoce ; par la célébration des sacrements, la liturgie des Heures et la prière, il s'unira à l'offrande du Christ prêtre ; et par la conduite d'une communauté, il participera à l'édification du Règne de Dieu. En tout cela, il veillera à se conformer à l'exemple du Christ Bon Pasteur en développant une authentique charité pastorale et en pratiquant une vie simple et pauvre, caractérisée par l'obéissance et le choix libre et volontaire du célibat par amour du Christ et de son Royaume.

DSC05184.jpg

Le séminaire est le tremplin pour la vie de prêtre diocésain. Il est le temps que les apôtres ont vécu avec Jésus avant qu'Il les envoie en mission: "Allez! De toutes les nation faites des disciples: baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde." (Mt 28, 19-20)